YIN YOGA et DANSE DU DRAGON
Tigre et son reflet

YIN YOGA et DANSE DU DRAGON

Le Yin Yoga créé par l’américain Paul Grilley dans les années 1990 s’est considérablement développé dans le monde car correspondant à un réel besoin. Cette pratique est inspirée de la philosophie taoïste (l’équilibre entre le yin et le yang) et de la médecine traditionnelle chinoise.

Les préceptes   :

  • Etre passif, s’abandonner à la posture en écoutant les sensations sans volonté d’étirer les muscles, surtout sans douleur.
  • Rester immobile et observer le relâchement progressif, adapter la posture en fonction de l’évolution du ressenti.
  • Prendre le temps dans chaque posture, entre 2 et 10 minutes.

Les effets  :

  • Physiques  : Renforcement des articulations, action sur les tissus profonds (articulation, tendons, ligaments et fascias qui sont les gardiens de nos mémoires émotionnelles).
  • Energie  : Favorise la circulation de l’énergie, que l’on ressent après la pratique d’une posture, comme une sensation de sérénité, de calme à l’intérieur. Ce qui correspond à l’effet rebond de l’énergie.
  • Emotionnel  : peut provoquer des larmes, tristesse, peine, soulagement, joie.
  • Mental  : à vivre en pleine conscience comme une méditation, accueillir ce qui est là, émotions, sensations, sans jugement.

Vivre l’expérience  :

 A chaque entrée dans une posture on ressent un premier palier de résistance, que l’on pense souvent physique mais qui est le plus souvent d’ordre émotionnel.  Si l’on observe ce qui  se passe dedans, ça commence par une gêne, un inconfort, voire de la panique. Çà tire dedans, comme une lutte, car une partie de nous-même a peur de ce qui va se passer au moment où l’émotion va sortir. Et le mental attrape tout ceci au vol, nous faisant croire que l’on va se faire mal physiquement  si on reste dans cette posture. Bref toutes les tentations sont bonnes pour ne pas laisser s’évacuer ces émotions dont on ne soupçonne même pas l’existence… Si les émotions se coincent dans les tissus, le yoga permet de les dénouer. C’est une première base pour s’alléger et être plus conscient de ce qui se passe en nous.

Quand pratiquer  :

La séance de Yin Yoga apporte détente et concentration. Selon les personnes la pratique peut rendre trop léthargique. Ce qui est appréciable lorsque l’on veut contrebalancer les effets du stress.

Chacun choisira ce qui lui convient : une courte pratique le matin pour un recentrage, ou une longue séance le soir pour la détente.

Si la journée est très sédentaire c’est intéressant que commencer par la danse du dragon.

La Danse du Dragon  :

Cet enchainement Yang de mouvements, dont il existe plusieurs versions,  inspiré du Qi Gong, créé par Suzee Grilley, danseuse et chorégraphe, la femme de Paul Grilley, créateur du Yin Yoga.

L’objectif est de réveiller, de faire circuler l’énergie dans les méridiens du corps, de libérer d’éventuels blocages.

La symbolique serait le combat entre le « je » l’égo, ce qu’on a envie de faire, et le but de notre âme, de notre incarnation. C’est une lutte entre le guerrier, l’égo et le dragon qui chasse les énergies négatives.  Les deux vont chercher à s’harmoniser pour être en paix. 

🙏 J’ai eu la chance de me former auprès de Sandrine Martin, élève des fondateurs de cette pratique. Elle sait transmettre ses connaissances en anatomie, partager son expérience, pour comprendre les éventuelles limitations et blocages des pratiquants. 🙏

cours de yin yoga sur ma chaine ici 

et la Danse du Dragon

Fermer le menu