La Sadhana, c’est quoi ? et pourquoi ?

plume yoga cestas

Il s’agit d’une pratique, cheminement spirituel qui induit la notion d’effort pour atteindre un objectif et, dans l’usage courant, proche de la notion d’ascèse.

Cette pratique comprend des postures de yoga, respirations, méditation et récitation de mantras.

Une sadhana doit être régulière. La plus puissante est celle du matin, avant le lever du jour, où tout est calme.

C’est la meilleure introduction à la journée, que l’on puisse s’offrir. Le simple fait de se lever plus tôt, en combattant son ego paresseux, avec la volonté de pratiquer, est un gros travail sur le contrôle de notre mental, et donc sur le développement de notre conscience. Mais faire la Sadhana à tout moment de la journée ou de la nuit est toujours bénéfique.

L’évolution sur le chemin de yoga, permet d’être attentif à ce qui se passe à l’intérieur, dans le corps, la respiration, les sensations, pensées et désirs. Confrontée au silence intérieur, la conscience de soi s’intensifie et aide à  prendre le contrôle de sa vie.

« L’eau boueuse devient propre quand on la maintient immobile » Lao Tseu

La sadhana, comme un nettoyage,  aide à l’ouverture du cœur  qui est enfermé derrière les épaisses murailles édifiées par l’esprit, le mental et le corps. C’est apprendre progressivement à porter son attention dans la cage thoracique, là où se trouve la puissance du cœur, prendre le temps d’observer ses battements, la douceur du souffle, de s’offrir du temps, de la présence et de la bienveillance.

L’éveil du cœur nous place sur un chemin. Celui qui permet d’éprouver une intense joie, joie d’être ici et maintenant, et une capacité d’aimer, s’aimer soi-même, aimer chaque être. De se sentir alors en communion profonde avec toute la création et toutes les créatures, et ressentir un bonheur indescriptible …  ce que les Upanishad nomment Samâdhi.

Il est intéressant de noter ses impressions en fin de pratique : ce que vous ressentez et ce qui a changé en vous. Écrire vous permet d’avancer. Il existe des carnets tout faits, pragmatiques pour vous aider sur ce lien :

https://shop.yoga-et-vedas.com/fr/content/7-carnet-journal-yogi-yoga-sadhana

Voici donc tout ce qui devrait être réalisé pour une sadhana. M A I S …. Le quotidien est souvent compliqué à gérer. Pas toujours évident de se lever plus tôt lorsque la fatigue est là, surcharge de travail,  enfant malade la nuit, évènements imprévisibles, et  puis le temps … conjuguer famille et travail laisse peu d’espace pour soi et il est souvent difficile voire impossible de se consacrer à une vraie séance régulière.

Et le risque est de culpabiliser et ainsi de se placer dans un climat négatif. C’est la raison pour laquelle je vous propose de d’avoir une sadhana légère si besoin. S’obliger à prendre ne serait-ce que 3 minutes pour faire une respiration, se sourire dans le miroir, chanter, prier, se masser, fermer les yeux pour se recentrer, prendre un enfant en conscience dans ses bras, quelque chose qui vous met en  joie, en contact avec vous-même.

Lorsque je travaillais, avec 4 enfants, je savais que le premier pas à la maison allait m’entrainer dans un tourbillon ininterrompu. Je m’accordais 10 min avant de rentrer pour méditer dans la voiture et arriver l’esprit calme et neutre.

Ensuite le plus souvent possible agir en conscience même pour passer la tondeuse ou le balai, être présent aux mouvements du corps, à la respiration, aux pensées. C’est être en yoga.

Enfin pour ne pas oublier sa sadhana placer un objet symbolique, comme un rappel,  dans endroit où vous passez souvent : un coquillage, ou une plume collée sur un ruban accrochée près d’une porte, miroir de la salle de bains ou voiture.

L’important est la qualité du temps que vous vous accordez. Et progressivement,  naturellement vous allez allonger cette parenthèse.

Bonne pratique !

Fermer le menu