Namasté !

namasté

Namasté ! se dit en joignant les mains devant la poitrine et en inclinant la tête.  Pendant très longtemps j’ai considéré ce geste comme étant folklorique et non adapté à notre pratique occidentale …. par ignorance ! Il me semblait que c’était parfois utilisé dans un contexte inapproprié, enlevant toute crédibilité, toute sincérité, que ce geste était reproduit par mimétisme sans authenticité.

En me penchant sur la signification  j’ai pris conscience de sa beauté et de sa profondeur.

Tout d’abord le geste de joindre les deux mains devant la poitrine. Il s’agit d’un mudra, c’est à dire une posture symbolique des doigts qui va avoir un effet sur le corps et le psychisme. Ce mudra  se nomme ANJALI mudra.

Les mains sont jointes devant le chakra du cœur en laissant un petit espace vide entre les paumes. Les pouces touchent légèrement le sternum qui se redresse, les clavicules s’ouvrent, le menton se rapproche légèrement de la gorge, un espace se crée sous les aisselles, les coudes sont lourds et les omoplates s’écartent. Beaucoup de détails dans ce geste simple. On ressent une ouverture du cœur. Ce geste de la prière représente l’équilibre et l’harmonie entre le coté droit et gauche réunis en notre centre, connectant les hémisphères droit et gauche de notre cerveau. Cet équilibre est physique, mental et émotionnel. Il symbolise le fait que nous honorons et célébrons l’instant présent. En début de cours de yoga Anjali mudra nous place dans une attitude intérieure de paix et nous aide à prendre une posture fondée sur l’humilité plutôt qu’avec le désir d’atteindre la perfection sur le plan physique. Faire des postures de yoga n’est pas forcément « être en yoga » qui passe par l’introspection et le ressenti.

Dans notre culture, ce geste peut être traduit comme une posture de prière et chacun a un vécu personnel, positif ou négatif, par rapport à ce geste. Pour certaines personnes, ce qui est mon cas, il y a  une résistance inconsciente dans ce geste comme s’il s’agissait d’un signe de soumission. Alors que la beauté de ce geste nous positionne au cœur de notre être, simple et puissant, un recentrage dans notre vie quotidienne.

Namasté signifie « la lumière en moi voit la lumière en toi », « mon âme salue ton âme ». En Inde Anjali mudra en inclinant la tête signifie déjà Namasté qui n’a alors pas besoin d’être prononcé. ( Les mains devant le front sont adressées à un gourou, et au-dessus de la tête à Dieu. ) Chez nous le geste peut être associé à la parole et est plutôt exécuté en fin de séance de yoga,  moment le plus paisible, comme si une connection s’était opérée entre tous les participants. Ce salut réalisé par l’enseignant témoigne d’un profond respect et gratitude envers les élèves. Réalisé avec le cœur un lien se tisse.

A la lumière de ces explications j’accepte la beauté et la profondeur du geste de tout mon cœur.

En hommage à Anne qui nous a quitté trop tôt, alors que je pourrais accepter qu’elle ait fini de vivre et d expérimenter ce qu’elle devait dans cette existence-ci …. facile à dire ….

Namasté !

Fermer le menu