Pourquoi sommes nous sensibles sur le tapis de yoga ?

Des émotions peuvent jaillir pendant un cours de yoga, peut être pendant Shavasana,  comme çà   

20151123_142803

Sans comprendre ce qui arrive,  à la limite de la panique en constatant que soudainement, sans raison apparente on peut pleurer dans une pièce sombre avec des étrangers.

Des enseignants de yoga disent que « les hanches portent beaucoup de nos émotions ce qui en langage littéral peut paraître étrange.  Qu’est ce que çà veut dire ?

Le lien entre mental, corps et esprit

Le yoga explore le lien entre  le corps, le mental et l’esprit. Le mot « yoga » signifie « lier » ou « assembler /mettre ensemble ». Le rassemblement de ces trois éléments du moi. A cause du lien intrinsèque entre ces trois choses, la tension, frustation, colère, tristesse, souffrance, joie, amour (etc) que l’on garde à l’esprit peuvent être ressentis dans le corps physique et vice versa;

Si vous avez  du mal à dormir la nuit, ce moment au lit où un millier de pensées soudainement tournent dans votre tête, observez la rigidité ou tension qui s’installe dans vos mâchoires. Quand ces pensées commencent à bourdonner dans votre tête, le corps physique  réagit.

De même si vous êtes en colère ou frustré vous pourrez remarquer que vos épaules se soulèvent vers le cou ou que les muscles des doigts commencent à se serrer inconsciemment. Ce sont là des exemples mais imaginez les subtiles tensions qui s’installent dans votre corps depuis toutes ces années où le mental est actif !

le lien entre yoga et la connexion mental/corps/esprit

Dans la pratique des asanas (postures) nous apprenons à  contrôler et à relâcher le corps physique. Et grâce à la connexion mental/corps/esprit, le mental suit le corps. Pendant un cours où l’on relache la tension, où l’on permet au corps physique de se détendre, cela va permettre au mental de suivre le même chemin.

La détente du corps physique et le calme qui s’installe pendant shavasana donnent le temps au mental de lâcher des poids non nécessaires et inconscients appartenant au  passé ou au présent, et cela passe parfois par des larmes.

Les cinq Koshas

Dans la philosophie du yoga l’être humain est composé de 5 koshas. Kosha peut se traduire par couche, enveloppe, corps, mécanisme. Les koshas sont liés les uns aux autres et sont en constante interaction :

  • Annamaya-kosha : corps physique  constitué de solides (os, chairs, muscles et organes) l’enveloppe faite de nourriture. Il est évident que la pratique du yoga agit sur cette première enveloppe.
  • Pranamaya-kosha : corps de l’énergie qui circule dans des canaux subtils nommés nâdîs, méridiens, chakras. C’est la force, la vitalité du corps qui peut être expérimentée lorsqu’il y a une profonde  connexion entre mouvement du corps et souffle.
  • Manomaya-kosha : corps du mental. C’est l’ensemble du psychisme conscient et inconscient. Par la pratique du yoga sur les deux premières enveloppes on peut sentir émerger le corps du mental, sentir l’interaction. voilà pourquoi la pratique régulière nous transforme en profondeur et fait parfois sortir des émotions.
  • Vijnâmaya-kosha : corps psychique de Connaissance avec un « C » .
  • Ânandamaya-kosha : corps causal, de béatitude. Par elle, on atteint la pureté, la réalité, le Soi et … Paix, Joie, Amour.

Voici donc terminée l’explication « yoginique » de cette petite larme qui peut sortir du fond du cœur sur votre tapis de yoga. L’interaction des différents corps qui nous constituent, et donc de simples asanas (postures) en conscience avec le souffle permettent de modifier notre état mental et émotionnel en profondeur.

Fermer le menu