La méditation de l’arbre

Les arbres sont présents dans notre environnement sans que nous leur prêtions vraiment attention. Et pourtant …

Lorsque le cœur est lourd ou l’âme en peine, il suffit de prendre un instant pour regarder un arbre. Il aura sans doute l’air immobile. Mais à y regarder un peu mieux, même au cœur de l’hiver quand toutes ses feuilles ont depuis longtemps été balayées,  un mouvement léger et majestueux imprimé dans ses branches va bientôt être perçu. Cela devient reposant de se laisser aller à observer ce mouvement lent et rythmé.

En tendant l’oreille on peut aussi entendre le frémissement de l’air entre ses branches. Chaque variété d’arbre a sa propre odeur, apaisante ou vivifiante. Ainsi, comme un effet de miroir, avec toute notre qualité d’attention, notre respiration pourra prendre à son tour ce mouvement lent et paisible; C’est le début de la méditation.

« La méditation est d’abord un exercice de respiration » selon le moine bouddhiste  Mathieu Ricard

Prêter attention à la nature c’est s’accorder un moment, entrer en relation avec soi même. S’offrir un moment hors du temps, relaxant.

En enroulant ses bras autour du tronc et en posant l’oreille sur l’écorce rugueuse, peut être prendrons nous conscience de la vie, de la force de l’arbre. Cela peut permettre une ouverture du cœur, un apaisement. Il est tout aussi agréable de s’adosser à un arbre et d’attendre un moment ainsi que le faisait nos ancêtres.

Cette pratique est d’ailleurs bien moins fantaisiste qu’elle n’y parait. Les arbres ont toujours tenu une place considérable dans les religions et civilisations anciennes.

La science aujourd’hui commence à se souvenir des bienfaits pour notre santé de ces moments de bonheur simple.

« Embrasser un arbre » est une position issue des arts martiaux et pratiquée en Chine. Bien que statique elle permettrait d’acquérir souplesse, rapidité et vitalité.

En yoga la posture de l’arbre Vrikshasana augmente la concentration, la stabilité mentale. La sérénité intérieure permet de tenir aisément la posture, le moindre stress déstabilise… c’est une belle image d’ancrage dans la terre, d’ouverture du cœur, et d’étirement vers le ciel dans le calme du souffle.

« Les arbres sont vos gourous, vous portez tous un arbre en vous » Jean Papin (écrivain de livres sur la spiritualité, le yoga..)

 

 

Fermer le menu