utiliser le yoga et la respiration pour équilibrer ses chakras

A découvrir dans les prochains stages :

le 4 juillet de 10 à 12 h 
le 5 juillet de 20 à 22 h

Dans le Yoga de l’Energie, il est travaillé 7 chakras. Ce sont des roues, centres d’énergie situés en avant dans le corps, qu’il ne faut pas confondre avec les padmas, points vertébraux de résonance des chakras. Cette distinction entre chakra et padma n’est pas toujours aussi précise comme dans le Yoga de l’Energie. Certains auteurs parlent indifféremment de chakra ou de padma. Le travail des chakras dans le yoga de l’Energie passe avant tout par la pratique et non par l’étude intellectuelle. L’énergie entre dans le corps par le padma, à l’arrière du corps, et le chakra s’ouvre vers l’avant comme une fleur.

Chakra signifie vortex, centre, nœuds énergétiques du corps subtil. A l’image du système nerveux qui produit des émotions que l’on ne peut pas voir, le corps subtil comprend les chakras et des milliers de canaux (les nadis) par lesquels passe la force vitale : le prana. Comme en médecine chinoise qui utilise les méridiens, les nadis transportent l’énergie vitale. Il est conseillé de travailler sur chaque chakra par des postures, respirations et méditation ainsi que sur les liens entre eux, sur la circulation de l’énergie par des respirations et visualisations. Souvent un déséquilibre se produit par le manque de fluidité de la circulation de l’énergie dans le corps.

1/ Muladhara chakra, le chakra racine situé à la base de la colonne vertébrale sur le périnée. Fondamental, c’est l’enracinement sans lequel rien n’est possible, l’énergie vitale brute ou sacrée (siège de la kundalini) qui régit le physique jusqu’au subconscient.

élément : terre, couleur rouge

La pratique : recherche de la connexion avec  la terre, l’ancrage,  Mula bandha (qui va favoriser la détermination et la concentration en apportant un meilleur tonus), bhadrasana, les postures d’ancrage telles que les guerriers (Virabhadrasana 1,2 et3), les différentes postures de triangle (Trikonasana), l’aigle (Garunasana) et la posture du diamant (Vajrasana), Dyana mudra.

2/ Svadistana chakra, centre d’énergie abdominal, au dessus du  pubis, régit la vitalité intérieure. il est associé aux relations, aux liens, à la sexualité, la créativité et aussi à la violence et les dépendances. Son padma est situé entre les 4e et 5e vertèbres lombaires.

élément : eau, couleur : orange

La pratique : flexion lombaire avant (Uttanasana), et arrière le chameau (Ustrasana), l’enchainement du chat/chien (dos rond/dos creux), l’angle étiré (Parshvalonasana) respirations abdominales et assouplissement des hanches comme la posture du pigeon (Eka Pada Rajakapotanasa), Yoni mudra.

3/ Manipura Chakra, légèrement en dessous de l’arrière du nombril, centre de vitalité où l’on retrouve la conscience de son corps physique, une matérialité indispensable si l’on veut rester équilibré. Une impression de puissance située à un centre de gravité physique. Centre d’énergie qui met ses réserves à la disposition des autres chakras. Son padma se situe entre les 2e et 3e vertèbres lombaires. C’est aussi la charnière entre le monde des pulsions, des énergies physiques et le monde de l’ouverture, de la curiosité et du contrôle de soi. Lieu où nous digérons le monde extérieur (alimentaire et informations).

élément : feu, couleur : jaune

La pratique : uddyana bandha, respiration taoiste, la torsion (Ardha Matsyendrasana) ou la torsion du crocodile (dynamique, poumons pleins, puis poumons vides), le bateau (navasana), la tête de vache (Gomukasana), le poisson (Matsyana), le crocodile (Makarasana),

4/ Anahata chakra dans le centre thoracique, centre qui régit l’émotivité, la sentimentalité, la sensibilité à l’art et l’Amour. C’est le centre de l’Être, le lotus d’Or, le chakra central, celui qui fait le lien avec les 3 en dessous et les 3 au dessus. Son padma se situe entre les 4e et 5e vertèbres dorsales.

élément : air, couleur : vert

La pratique : l’arc (Dhanurasana), les flexions dorsales avant et arrière, la demi-lune (Ardha Chandrasana), le chandelier,  le sphinx (Ardha bhujangasana), Madyama pranayama ou respiration thoracique qui aide le cœur et la circulation sanguine en assouplissant le haut du cœur,  Anjali mudra (mains jointes devant la poitrine) et Padma mudra (fleur de lotus)

5/ Vishuddha chakra  au creux de la gorge, lié à notre expression personnelle, non seulement l’expression orale dépendante de la respiration,  mais aussi l’expression de soi, de notre potentialité profonde.  Il exprime le lien entre la pensée et les actes, l’intellect et le cœur. Son padma est situé entre les 6e et 7e vertèbres cervicales.

élément : éther, espace, couleur : bleu clair

La pratique : la chandelle (Sarvangasana), le demi-pont (Ardha-setu-bandhasana), la contraction de la gorge (Jalandhara bandha), la posture du lion (Simhasana), flexion et extension de la nuque, la respiration de la gorge (ujjayi).

6/ Ajna chakra situé en arrière du milieu du front. C’est le chef de file car il distribue l’énergie dans les autres chakras. Très utilisé en yoga de l’énergie car il nous renseigne sur notre ambiance interne. C’est le centre de commande, de l’humilité, des relations avec maîtres ou gourous, de l’intuition. Son padma se situe entre les 2e et 3e vertèbres cervicales.

élément : esprit, lumière, couleur : indigo

La pratique : nadi shoddhana la respiration alternée, yoga des yeux, la posture de l’enfant (Balasana), toutes les postures d’équilibre qui demandent de la concentration comme le danseur (Natarajasana), la respiration de l’abeille (Brahmari), exercices de circulation de l’énergie avec la respiration, et la méditation.

7/ Sahasrara chakra coronal, lotus aux mille pétales. Il trône sur tout le système sur le sommet de la tête. C’est la fenêtre ouverte sur l’infini, les forces supérieures, l’énergie des sources.

élément : vibration, couleur : blanc lumineux ou violet

La pratique : la posture sur la tête (Sirsasana), le lièvre (Shashankasana), le cadavre (Savasana), exercices de circulation de l’énergie avec la respiration subtile, comme la connection aux sources, et la méditation.

 

Fermer le menu